Il  existe deux espèces d'éléphant.

L'un des plus gros animaux vivant est l'éléphant d'Afrique, il peut peser juqu'à 5 tonnes voir plus.
L'éléphant d'Afrique, 3 m 50 au niveau de l'épaule, de grandes oreilles et une double lèvre au bout de la trompe avec une particularité, ses défenses sont comme nos dents, il y a une " pulpe à l'intérieure de la défense. C'est une grande particularité qui le différencie de l'éléphant d'Asie. Il vit dans la savane, la brousse et les régions semi-désertiques du sud du Sahara.

L'élèphant d'Asie est plus petit, avec des oreilles plus petites aussi, il a donc bien des différences d'avec son "cousin" d'Afrique. 50 pour cent des femelles éléphant d'Asie n'ont pas de défenses. Ces pachydermes ont un seul petit tous les 4 ans, un éléphanteau pèse 200 kg et peut vivre jusqu'à 50 ans dans la nature et 80 ans en captivité. Il est répandu dans une vaste région de l'Asie méridionale habitant les forêts et les plaines herbeuses de la Birmanie, de la Thaïlande, entre autre. 

Les éléphants font une grande consomation de nourriture, herbes, fruits, jeunes branches,
feuillages, ils doivent ingurgités une énorme quantité de végètaux, soit plus de 225 kg par jour.
Les éléphants aspirent  l'eau avec leur trompe pour la projeter ensuite dans la bouche et procéde de même pour la nourriture. Ces énormes végétariens  parcourent leur territoire en groupes, femelles, jeunes mâles et éléphanteaux conduit  par une femelle souvent la plus âgée et expérimentée. Ils se suivent génèralement les uns derrière les autres et marchent pendant des heures entiéres, paisiblement : la marche des éléphants

L'éléphant barrit, mais il communique également par un genre de grondement léger qu'il émet constament. S'il arrète d'émettre ce grondement, c'est qu'il y a un danger éventuel ! Il existe plusieurs formes de communication pour informer les autres éléphants d'un éventuel point d'eau ou d'herbe ou tous autres choses. Les femelles émettent des petits sons pour encouragés leurs petits et les jeunes et même pour les fâcher.

D'une grande douceur et délicatesse, les éléphantes élévent leurs progénitures en groupe et il arrive très souvent qu'un jeune éléphanteau orphelin soit adopté par le troupeau.
L'éléphant mâle est plutôt solitaire et il est particulierement dangeureux si on vient sur son
territoire ou si on le provoque. Les combats des mâles en périodes de reproduction sont
impressionants et bruillants. Imaginez les défenses qui s'entrechoquent et deux masses qui se déplacent et s'affrontent ...Ces combats finissent rarement par de grave accident. Le plus fort fait reculé son adversaire et le faible ayant perdu sans va rapidement. 

Des milliers d'éléphants ont été tué pour leur défenses d'ivoire qui servent de trophées ou de sculpture d'ornement. Aujourd'hui en voie de disparition, il est protégé, mais des safaris sont encore organisés pour un certain milieu très fortuné ! On a utilisé l'éléphant comme bête de somme depuis de nombreuses années et il est encore utilisé de nos jours au même titre que nos chevaux de traie !
Fort et puissant, ce mammifère ongulé travaille avec un cornac, soigneur et guide d'éléphant qui a un grand respect voir, une adoration pour son magnifique pachiderme .

L'éléphant est décoré de peinture et de tissu brillant en Inde, pour la visite des touristes et pour divers raisons.

Le Dieu éléphant.

Il y a très longtemps, la belle déesse de la montagne  Parvati, épouse de Shiva l'Organisateur du Cosmos, donna naissance à deux enfant, Skanda, le Dieu de la Guerre et Ganesh.
Elle en éprouva une telle joie qu'un lait sacré jaillit de ses seins. Mélangeant ce divin nectar avec la pâte de fleur de santal dont elle s'enduisait le corps, la déesse façonna son deuxième enfant, Ganesh, à qui elle confia la garde de son palais.
Shiva revient après quelques années d'absence vers son épouse Parvati. Ganesh empêcha le Dieu Shiva, qu'il ne connaît pas comme étant son père, de pénétrer dans la demeure de sa mère. Shiva fut pris d'une terrible colère en se voyant refuser l'entrer du palais, il trancha sur le champ la tête du jeune Ganesh. Parvati, son épouse, désespérée par cet acte barbare qu'il venait d'infliger à son fils, menace alors de détruire tout l'univers. Pour apaiser le courroux de sa femme, Shiva lui promit d'emprunter la tête de la première créature qui passerait près du palais,
pour la mettre sur le corps du divin fils. Comme la première créature qui passa par là fut un éléphant, Ganesh eut à la place de sa tête celle d'un éléphant ...!

 

Voici un éléphant d'Asie dans un parc zoologique si vous cliquez sur la photo vous verrez que, virtuellement je lui ai rendu sa liberté.

 

Ne pouvant pas avoir cette animal favori à mon domicile .. j'ai fait une collection d'objet à l'effigie
de celui qui reprèsente la puissance et la sagesse.

Ma collection d'éléphant.


 

Eléphant en céramique, et en petit juste devant, un porte clef !

L'éternel porte plante.

Cliquez sur les petites photos qui suivent si vous voulez voir les objets de près.

 

 

 

 

Le cimetière des éléphants .

On racontait que, lorsqu'un éléphant se sentait mourir , il se retirait dans un lieu secret, un endroit connu de lui seul ; guidé par son instinct où la mémoire atavique de l’espèce.

 Les traditions africaines racontent que les éléphants gagneraient la sépulture ancestrale se couchant près des ossements parmi les restes de ses congénères, pour l’éternité.

Celà aurait été un beau récit mais si les éléphants ont un comportement bien particulier lorsqu'un dés leurs vient a mourrir ou en danger; le cimetiére des éléphants n'est autre qu'un massacre de braconniers, tuant sans vergogne un troupeau pour en extraire les défenses convoitées par beaucoup, puisque l'ivoire se vend très cher !

Quand toutes les défenses ont disparues d'un endroit, on peut en déduire qu’il s’agit là d’un ancien massacre organisé par des chasseurs.

Si les défenses sont présentes, il s’agit de drame naturel. Le comportement de retrait du troupeau serait surtout celui des plus vieux mâles dont les défenses peuvent dépasser les 3 m de long et peser plus de 100 kg. Il apparait que les dents des vieux éléphants présentent une usure dramatique quand l’animal atteint 55 ou 60 ans. Cette usure le condamne à mourir de faim.

 Il arrive également que les dents usées soient cariées ce qui rend fou de douleur l’animal. Instinctivement, l’éléphant comme le rhinocéros, cherchent dans les mares boueuses un remède à leurs blessures et à leur douleur. Déjà affaiblis, ils n’avaient pas toujours la force de ressortir de ces marécages après y avoir trempé longuement leur bouche et mouraient dépuisement.

Les points d’eau sont rares dans la savane. On y trouve ainsi regroupés les squelettes d’éléphants âgés et donc avec d’imposantes défenses. La sécheresse ou les sables mouvants sont également des causes de mortalité en masse.

Ils auraient été plus agréable de croire que les éléphants arrivaient à l'aube de leur mort entameraient ce long et dernier voyage pour rejoindre leurs ancêtres !

Fin. 

                




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement